SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

dimanche 01 decembre 2019 - la transmontgeronnaise

ville_depart

MONTGERON (91)

affiche

recit Ce matin, le réveil sonne à 6h15. Ca pique un peu d'autant plus que hier nous organisions notre Nocturne Bondoufloise et je suis rentré à la maison à 2h30. Un coup d'oeil par la fenêtre et je constate que le sol est sec et surtout qu'il ne pleut pas. Il me reste plus qu'à enfourché mon VTT et me rendre à MONTGERON par le chemin le plus rapide, sans passer par le lieu de rendez-vous domnical, puisque tout le monde a décidé de faire la grasse matinée au lieu d'aller débaliser le parcours. Donc je file vers l'hippodrome puis je récupère la RN7 pour traverser RIS-ORANGIS. dans la cuvette, bras tendu à droite pour aller vers DRAVEIL. A l'hôpital des cheminots, je file vers Champrosay en faisant une pause à la maison d'Alphonse Daudet. Une fois dans la forêt, c'est tout droit. J'approche du site de départ et je croise déjà les premiers partants dont Philippe et Pascal. Je suis obligé d'orienter le phare en mode clignotant pour que ceux que je croisent, me voient. En arrivant au gymnase, un léger grésil vient me chatouiller les joues. Si ça se mainteint, ça promet sur les chemins. Après avoir passé la stèle du bombardier américain, les premières zones de bouillasse se présentent. J'arrive au point de départ où les ravitailleuses s'afférent à repositionner les flèches de manière à ce qu'elles soient visibles. Alors aujourd'hui, je découvre un nouveau concept. Un point central pour un départ sur trois boucles. En fonction des couleurs, rouge, bleue et verte, chacun choisi son tracé. J'opte pour la rouge pour commencer et on verra ensuite. Le démarrage se fait en tronçon commun. Ah oui, chose importante! Il n'y a pas de flèches, uniquement de la rubalise au couleurs respectives. Ensuite les tracés se séparent. Le mien s'enfonce dans les bois via des singles roulant pour contourner les mares. par contre, il faut faire attention aux racines qui traversent. après-tous ces tournants, j'arrive au feu de BRUNOY. J'en profite pour discuter avec Jean-Pierre, l'organisateur de cette rando, au sujet de son parcours sur Saint-Eutrope sur lequel je travaille. Le feu étant bien vert, je peux traverser la RN6 pour aller jouer de l'autre côté de la forêt. Bon de grandes allées roulantes alternent avec les sentiers eux aussi roulants qui nous promènent vers le sud est avant de revenir sur les dessus du Gord. Les cuvettes commencent à s'intensifier pour finir par les carrières. Les pneus ont du mal à accrocher. Ce qui fait que certaines pentes se terminent à pied. Me revoilà au feux tricolores. Il ne me reste plus qu'à traverser et retrouver la bouillasse qui longe la RN6. j'arrive à la Maison forestière de Montgeron où est implanté le seul point de ravitaillement. Le temps du ravito, l'humidité est rentrée dans les vêtements. Je retrouve Laurent, un copain du club de Sucy-en-Brie. On a apparement le même programme. Nous nous élançons sur le technique avec un balisage de couleur bleue. Le début du tracé est le même que le rouge, mais à la bifurcation, nous prenons la direction du carrefour du cerf puis du sud. Jusqu'aux Meillottes, nous n'avons pas vraiment rencontré de technique. mais c'est après avoir longé le mur du château que nous allons regretter de ne pas avoir choisi ce parcours en premier. Une succession d'épingles, de montées, de descentes, de relances. Le tout avec un terrain détrempé. des cuvettes à n'en plus finir, des virages relevés à t'en donner le tournis. ouf ! la descente vers le Bois Chardon et les rives de Seine vont permettre de se reposer. C'est que nous ont dit les gars de Limeil croisés un peu plus tôt. Mais il faut se ménager car la remontée s'avère grasse. De retour dans la forêt de sénart, nous retrouvons au carrefour des dames, les singles. C'est le site des Bosses, mais à l'envers. Au carrefour du chêne prieur, on retrouve les grandes allées et les sentiers gras. Quelques modifications ont été effectuées par rapport au tracé gps. Nous arrivons pour la dernière fois au ravito qui a bien entamé sa fermeture. Nous filons vers le gymnase pour le sandwich et profiter de la chaleur du hall pour se requinquer un peu. Car coïncidence, nous devons tous les deux rentrer chez nous à VTT. Pour le retour j'opte pour une variante. mais à peine parti que je m'aperçois que je n'ai pas payer la participation des bondouflois. Alors demi-tour. Une fois la dette acquitée, je reprends l'itinéraire prévu. Que du bitume excepté pour la sortie du bois sur un chemin. Ensuite, c'est que du bitume avec la traversée de la Seine puis la remontée du Mousseau. En ville, je m'arrête devant la mairie pour admirer le père Noël. La suite n'est pas forcèment la plus courte, mais c'est la plus rapide en revenant sur l'allée de la petite reine puis BONDOUFLE.    

parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident
Kilomètre 60.3, demi-tour

plaque_guidon

distance
Liaison aller = 15.1 km.
Liaison retour = 16.9 km
Rando = 44.8 km
Distance totale =76.8 kilomètres.
410 mètres.
denivele
terrain
Le terrain gras.
Ravito aux kilomètres 15.1, 16.8, 28.9, 37.1, 57.3 et 59.9.  
ravitaillement
meteo
Ciel neigeux
Léger grésil.
4 degrés au début de la sortie
3 degrés au retour
temperature

 

Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT dimanche 01 decembre 2019 - la transmontgeronnaise