SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

samedi 23 novembre 2019 - la noctyvette

ville_depart

SAVIGNY-SUR-ORGE (91)

affiche

recit ce soir, j'ai à peine le temps de rentrer du stage moniteur qu'il faut que je renfile ma tenue pour la nocturne. Ne sachant pas à quelle heure je partirai, j'ai préféré dire aux autres de ne pas m'attendre. Comme je suis arrivé dans les temps, je décide d'y aller à VTT via les pistes cyclables de SAINTE-GENEVIEVE DES BOIS et la route de MORSANG. En bloquant le compteur à 29, tous les feux se passent au vert. Même si les automobilistes pestent derrière moi. 35 minutes après je retrouve Jimmy et Fabien aux inscriptions. Puis viennent Luc et Frédéric, puis Ianis, Eric, jean-Michel et enfin Willy avec deux copains. Après la photo de groupe nous nous élançons. Le départ commence par du bitume pour retrouver la vallée de l'Yvette. dans la vallée, Luc donne un tempo soutenu. Mais à la gare de balizy, la recherche du tracé permet le regroupement. Pour remonter de la vallée de la rivière morte, la pente ralenti Luc et je passe devant pour le contournement sud de LONGJUMEAU. L'incontournable tunnel sous la RN20 nous amène à SAULX-LES-CHARTREUX. A la sortie du parc de Monthuchet, le balisage a du être retiré, ce qui m'oblige à inventer la suite et retrouver le parcours un peu plus loin. Le balisage nous fait passer entre les parcs de la jonchère et celui des sources. Un peu glissant. mais ce n'est pas là le plus acrobatique. Il faut encore attendre le secteur du ruisseau des paradis. Où là c'est holiday on bouillasse. Braquage contrebraquage, maîtrise de la puissance vont être mises à l'épreuve sur 1.5 kilomètres.je profite d'une portion plate et séche pour attendre le groupe. Et oui la boue c'est mon terrain, donc je suis devant !Eric et jean-Mi ferme la marche. Nous pouvons repartir vers notre prochaine escale. Ce sont des médecins et des infirmiers sur un hopital de campagne improvisé que nous sommes accueillis au ravito. Vin chaud et ravito normal nous attendent. Mais dans les flacons de perfusion identifiés "Motivex" suspendus au barnum, c'est un autre liquide qui est proposé. Et c'est à coup de seringue que l'infirmier injecte une dose de rhum dans le verre. Vue la couleur, il a du séjourné pas mal de temps dans le fût. Ce n'est pas tout mais il y a encore le bois des rochers de Saulx qui nous attend. Mais avant d'y arriver, il y a encore des portions trempées. Les lumières de l'Hôtel de la Souricière annoncent l'entrée dans le bois. On commence par la partie basse avant de revenir sur nos pas par le surplomb et un chemin recouvert de feuilles. Mais là on change carrèment de décor. Nous retrouvons la boue. Le groupe c'est tellement bien disloqué que Ianis, dernier se retrouve devant. je retrouve Luc et Frédéric sont arrêtés à la première bifurcation technique. Mais dans l'histoire je ne vois plus Eric. Le temps que Frédéric parvienne à remettre la chaîne dans le guide chaîne, Eric ne vient pas. En fait, il a fait demi-tour avec Jean-Mi. je décide de terminer avec les deux copains bloqués à la bifurcation. D'autant plus que Frédéric a une crampe aux jambes et ne peut pas forcer. En évitant toutes les zones techniques, le terrain est moins difficile, mais surtout moins contraignant pour la crampe. A la sortie du Bois, je propose de rentrer par le chemin le plus court . Un peu de bitume et une belle descente nous ramène à l'Equerre. Ca y est nous en avons fini avec la boue. On repasse sous le tunnel et arrivons en ville. mais un  problème de lecture du fléchage au sol nous entraîne dans un tour de village non prévu. Après avoir consulter la trace sur le gps, la suite du parcours peut être faite. Nous rentrons une dernière fois en sous bois avec un passage à côté du pont des Templiers. Nous avons droit à un dernier secteur glissant en sortie. Après avoir traversé la RD, le balisage est flou. Pour éviter que Frédéric ne réveille pas trop sa crampe, je décide d'abandonné le tracé et naviguer à vue jusqu'au centre-ville de EPINAY-SUR-ORGE. La prochaîne point de passage est la gare avant de retrouver le parcours dans la côte parallèle à l'autoroute A6. Une dernière montée nous sépare de la soupe à l'oignon. Lorsqu'on arrive, les plus rapides sont déjà repartis. Je ne traîne pas car le froid commence à envahir le maillot et il me faut encore rentrer à VTT. Toujours par le même chemin et d'autres automobilistes que je régule jusqu'au donjon de SAINTE-GENEVIEVE DES BOIS. La portion qui suit quand-même plus sécurisante avec une vraie piste cyclable qui m'emmène jusqu'à FLEURY-MEROGIS.Après le pont audessus de la Francilienne, j'ai droit au traditionnel parking improvisé sur la piste cyclable. Un dernier effort avant d'aller me coucher sans traîner car demain, je repars à SAINT-CHERON pour la dernière journée.            

parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident
Kilomètre 21.5, erreur de parcours
Kilomètre 32, saut de chaîne pour Frédéric
Kilomètre 35.7, raccourcui parcours
Kilomètre 38, erreur de parcours,
Kilomètre 41.5, raccourci parcours.

plaque_guidon

distance
Liaison parking aller = 12.7 km
Parcours = 32.5 kilomètres
liaison parking retour = 12.5 km
distance totale = 57.7 kilomètres.
631 mètres.
denivele
terrain
Le terrain collant.
Secteurs bourbier 
Ravitos aux kilomètres 12.7, 26.6 et 45.2 
ravitaillement
meteo
Ciel dégagé
10 degrés au début de la sortie
9 degrés au retour
temperature



Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT samedi 23 novembre 2019 - la noctyvette