SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

samedi 27 juillet 2019 - la n'yolaie

ville_depart

BOIS-DE-CENE (85)

affiche
recit
Ce soir, je m'inscris à la semi-nocturne. Comme il fait beau, il y a foule. Ca ne va pas être triste sur les parcours. Finalement, la phase administrative se passe rapidement. Je récupère mon gobelet pour la rando. Eh oui, ici pour te désalterer au ravito, il faut que tu emmènes ton verre. Ils sont déjà en avance sur les prochaines normes écologiques qui imposeront en 2020 de ne plus proposer de gobelet plastique sur les ravitos. Me voilà donc parti pour 50 kilomètres. On commence par tourner en sens inverse de l'an dernier mais cette fois-ci, on commence directement par sillonner les sous-bois. j'ai trois gars du club de Touvois qui me suivent. C'est le début de la rando alors le temps que je me mette dans le bain, ils me dépassent dès la sortie. Mais la ligne droit me permets de repasser devant. Clignotant à gauche pour rouler sur le premier volet. Ah oui ! ici les volets servent à traverser les fossés. Donc au moment de remonter, j'entends un grand crac. Apparememnt les roues tournent encore et le cadre est en un seul morceau. Mais au moment de me rasseoir, il y a un problème. La selle est sortie de son cran. Obligé de m'arrêter et la régler. Pendant ce temps, les participants me dépassent. Parti dans les premiers, j'aurais donc un peu de monde devant moi. Après une quinzaine de kilomètres à sillonner les bois, traverser les champs et parcourir une piste de motocross, j'arrive à Bois Bordeaux. Le flèchage nous emmène dans le lit du ruisseau de la filée. En cette période, il est sec. Je l'ai connu avec un peu d'eau sur cette rando. Et là c'est caillasses et racines pendant 1.5 kilomètres. Devant moi se trouve un inconscient qui a solidement attaché son casque sur son porte-bagages. Le ravito, point de regroupement des autres parcours,  est déjà là. Fraises et bananes Tagada accompagnent les quartiers de fruit et morceaux de chocolat. Inutile de s'éterniser. Mais à l'ancienne chapelle de Quinquenavant, j'arrive au milieu des roseaux. Ceux-ci forment un beau couloir où le vent se fait un plaisir de me faire face. Pour dépasser les plus lents qui occupent toute la largeur du chemin, ça se complique. Mais j'y arrive, d'autant plus que certains veulent me suivre en vain. Au Mont-Caramel, c'est la fameuse traversée de l'étier en yole. Il y a foule malgré les 5 barques à fond plat mises en service. Aussitôt sorti de l'embarcation, j'ai un gars qui se met dans ma roue, alors ça motive. Apparement, j'ai un bon rythme puisqu'il reste dans l'aspiration. Nous arrivons à l'Ile Chauvet et plus précisémment dans le bois où logent les cigognes. Là les jeunes du club de La Garnache se croient à l'entrainement car ça bouchonne beaucoup. Dans la dernière cuvette de tourbière, je sens que la direction ne répond plus comme d'habitude. C'est à la sortie que je comprends que j'ai crevé. je laisse filer mon compagnon du moment pour regonfler. Vu le nombre d'épines en surface, ça aurait été trop long de réparer. J'étais content car j'avais rattrapper les gars de Touvois. mais je les retrouve au deuxième ravito où une belle peugeot 203 ambulance propose un ravitaillement digne des troisième mi-temps. Mais on va se contenter des produits traditionnels. je viens à peine de repartir, que je butte sur la file d'attente au troisième pont flottant de ce début de soirée. je sens qu'il va falloir regonfler en traversant la RD71. Je m'arrête à la ferme de La Loge pour remettre de l'air dans la chambre à air suffisamment pour aller jusqu'au bout. Surtout que le tracé est roulant, je vais pouvoir delester la roue avant. Juste avant Saint-Denis, je pénètre dans un sous-bois et j'en profite pour allumer les phares en mode clignotant. Des participants par manque de visibilité me laisse passer. "On s'est fait rattrapper par la patrouille" lance le dernier à ses copains en voyant mon maillot. J'arrive aux petites rallières avec les deux terrains de cross. S'en suit une succession de champs à traverser avant d'être bouchonné dans un chemin creux. Celui-ci-débouche sur la RD21. Certains participants ont commencé à allumer leurs feux. D'autres, plus optimistes ont décidé de s'en passer. Je profite pour tout allumer sur cette portion bitumée pour gagner encore un peu de temps. C'est déjà la dernière portion boisée avant d'arriver sur le parking. Il y a déjà du monde qui attend sur les deux files pour récupérer le plateau repas. le speaker a annoncé 3000 participants. Je comprends mieux pourquoi il m'aura fallu 30 minutes avant de manger.    
 parcours
photos profil
films traces_gps
incident
Kilomètre 6.2, desserrage de la selle.
Kilomètre 27.9, crevaison roue avant
kilomètre 34.4, regonflage roue avant
plaque_guidon
distance
47.2 kilomètres
207 mètres.
denivele
terrain
Le terrain roulant.
Ravito aux kilomètres 18.2 et 32.2 
ravitaillement
meteo
Ciel bleu nuageux.
23 degrés au début de la sortie
20 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT samedi 27 juillet 2019 - la n'yolaie