SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

dimanche 14 juillet 2019 - la sallertainoise

ville_depart

SALLERTAINE (85)

affiche
recit Ce matin, c'est jour de rando. La sallertinoise est choisie avec une liaison aller et retour à VTT. Ca tombe bien d'avoir choisi celle-là plutôt que la rando à Frossay, car Jean-Mi est prisonnier de son camping. L'ouverture des portes ne se fait qu'à partir de 7h00 depuis que l'an dernier des vols ont été perpétrés. Alors je pars à sa rencontre pour gagner du temps. Au niveau du camping de la Caillauderie, le regroupement s'effectue. Et je mets la trace prévue pour le voyage retour. AU PERRIER, la route de sallertaine est barrée. Ce qui fait qu'on ne risque pas d'être dérangés par les voiture. En fait, ce sont des travaux dùs à la construction de trottoir juste avant d'arriver en centre ville de l'Ile aux artisans. Tout ça pour éviter de mettre des feux clignotants et une circulation alternée. Aux inscriptions il n'y a pas foule. Seulement 2 participants sont partis devant nous. Après la collation de bienvenue, nous partons sur le parcours du 50km. Le 25km aurait été un peu court. A peine sortie du village, nous rentrons dans le champ. Ah !, il n'ont pas changé les habitudes. Une flèche à l'entrée et une fléche à la sortie. Avec ça débrouillez-vous !  Une fois sortis, nous reprenons du bitume puis un chemin herbeux fraichement tondu. on redouble le participant qui nous é dépassé à l'entrée du champ. Il s'est arrêté devant un troupeau de cygognes. En revenant, il m'annonce qu'il a plus l'habitude de voir des oies que des cygognes. Au fil de la discution, on s'aperçoit qu'on est voisin en Essonne. Jean-Jacques est membre du Vélotrainer. La vitesse s'affole, mais Jean-Mi régulant à 30 km/h, nous le laissons partir. On le retrouve au premier ravito d'où il repart. Nous repartons derrière un papy qui avance bien. Et au moment où on le double, je ne vois pas la flèche et c'est un demi-tour obligatoire, lorsque le fléchage suivant est visible de dos au Chêne vert. "Tiens une boucle, c'est bizarre car je n'en ai pas vu sur la carte !" Jean-Mi a rebroussé chemin pour chercher la flèche. Nous voilà de nouveau sur le parcours, mais le papy n'est plus à l'horizon. Il roule vraiment vite. Et à la bifurcation du Creuset, on se dit qu'il a du opter pour la petite distance. Le fléchage leger oblige à bien regarder où on va. La partie nord de la RD948 est tout aussi roulante. Trop roulante car on arrive déjà au deuxième ravito. On se fait rattrapper par un groupe de 4 vététistes qui repartent aussitôt. Au Moulin neuf, c'est la traversée de la RD948 qui nous ralentit avant de repartir pour les 10 derniers kilomètres. Au pré commun, nous longeons la rocade Ouest de CHALLANS. Et un participant vient de passer. j'ai les mollets qui me démangent, mais en arrivant à sa hauteur, en changeant de vitesse, mon lacet se prend dans une dent du plateau et le saut de la chaîne m'empèche de le dépasser. Sans m'arrêter, comme les pros, je remets tout en place et le double. Mais aussitôt que mon pneu arrière a dépassé son pneu avant, il prend directement l'aspiration. A la bifurcation, il continue tout droit en me remerciant car il n'était pas sur la rando. Jean-Mi a eu du mal à suivre car le moulinet était en surrégime. Sur le chemin bordé de roseaux, j'aperçois un VTT derrière nous. Et c'est au moment où on est passé sur le goudron, qu'il s'est excusé de nous doubler. Eh oui, il teste un VTTAE. Mais sa position en tête n'a pas tenu longtemps car ça régule à 25 km/h. En passant devant une maison, nous ralentissons car l'encadrement de porte étrange attrire notre regard. Huit fûts de bière empilés les uns sur les autres avec un compte à rebours pour annoncer un événement. La dernière portion de terre se trouve juste après, le VTTAE étant rapide, je ne le rattrappe qu'à la sortie du chemin. A l'arrivée, le cassecroute et la boisson traditionnels nous attendent. Jean-Jacques étant venu à VTT depuis Les Mouettes nous accompagne pour le retour. Sur la route fermée à la circulation, un routier se met dans l'aspiration et se greffe aux relais jusqu'au PERRIER. Le marais nous emmène jusqu'à la forêt. En fait on a repris le chemin de l'aller. Je les accompagne jusqu'aux Becs, là où je laisse mes camarades de sortie. Comme il n'est pas encore midi, je décide de rallonger la sortie. La piste cyclable est roulante jusqu'au remblai de SAINT-JEAN-DE-MONTS. Par contre, le bord de mer est fréquenté. face au casino, je double un maillot du club brévannais et la conversation s'engage. Dès que j'annonce mon nom, le rapprochement avec les tracés que j'ai fait pour leur sortie de la pentecôte se fait. Je le laisse face à l'embarcadère. Ets c'est en contournant la zone boisée que j'arrive au cimetière. Avec une improvisation sur les chemins de plus de 2.50 m de large, j'arrive sur la piste cyclable. Là je retrouve madame qui revient du centre-ville. La distance étant inférieure à 100 kilomètres, pour la prochaine sortie je passerai le cap des 100 bornes.  parcours
photos profil
films traces_gps
incident
Kilomètre 12, erreur de parcours.
Kilomètre 57.6, saut de chaîne.
plaque_guidon
distance
Liaison aller = 16.2 km
Rando = 50.7 km
Liaison retour = 28.8 km
Distance totale = 95.7 kilomètres
217 mètres.
denivele
terrain
Le terrain roulant.
Ravito aux kilomètres 16.2, 32.5, 47.3 et 66.9 
ravitaillement
meteo
Ciel bleu.
20 degrés au début de la sortie
28 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT dimanche 14 juillet 2019 - la sallertainoise