SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

jeudi 30 mai 2019 - séjour rochefort-en-terre

ville_depart

QUESTEMBERT (56)

affiche

recit Ce matin, le groupe est formé des trois rescapés de la liaison Bondoufle Rochefort-en-terre. 2 jour en tandem pour Roland et 5 jours pour Eric et Jean-Mi à VTT. Deux nouveaux sur les séjours nous accompagnent Ludo et Frédéric. Nous retrouvons Guitou, le régional de l'étape. Et avec Guën le nombre de vététistes pour ce week-end de l'ascension s'élève à 8. Pour planter le décor, le parcours commence par une descente de marches plus ou moins glissantes par la rosée du matin. Ensuite nous remontons dans la grée après avoir fait notre premier demi tour au bas du désert rocailleux. Vous allez me dire "Mais qu'est-ce qu'une grée?". Le mot grée serait d'origine celte et évoquerait un endroit pierreux. C'est pile poil ce qui nous attend pour arriver sur le plateau. Mais avant d'y arriver, il faut porter le VTT. J'ai pris un peu d'avance me permettant de valider la première cache de la matinée. Il faut redoubler de prudence sur le sentier car il est recouvert de rocaille et d'ardoises sur la tranche. Car nous le site est une ardoisière. J'ai décidé de ne m'arrêter uniquement sur les caches qui sont sur le bord du chemin. Les copains ont pris un peu d'avance pour aller voir les ruines du temple romain. Mais comme c'est un cul de sac, je les retrouve pour continuer le parcours. Le temps passe et il faut penser à raccourcir le tracé pour que Ludo puisse suivre. On emprunte une portion de la voie verte pour sortir à l'intersection de Kerjuhel. Je vois un trait sur la carte mais sans lunettes, je ne vois pas que c'est une ligne électrique. C'est en arrivant en dessous que je comprends qu'il faut penser à un plan "B". Le chemin que je pense être le bon butte contre le flanc de la voie rapide obligeant un détour qui nous ramène presque sur nos pas. Il ne reste plus qu'à faire travailler le gps pour nous amener à LARRE. A la scirie, nous retrouvons le parcours après escamoté de 8 kilomètres la boucle de MOLAC. Nous arrivons au passage à niveau pour suivre la ligne de chemin de fer. Mais c'est aussi là que ma quète géocaching va continuer. Je laisse filer les copains vers la prochaine escale qui est le restaurant. Finalement, je n'ai pas perdu trop de temps puisque les VTT ne sont pas encore attachés. La série des restos commence 0 QUESTEMBERT par table à l'étage. En repartant, je croise une femme que je pense être une blogueuse d'arts créatifs, mais je me trompe. C'est à force de travailler les neurones sur la deuxième partie de la rando que je mets enfin un nom sur ce visage. C'est Jacline Mouraud, la porte parole des gilets jaunes. Le centre ville me permet de rajouter quelques caches à mon actif. Après avoir croisé la D1, un cul de sac, nous oblige à chercher une route pour contourner Kerpage. A Bréhardec, je m'arrête pour chercher la cache abritée par la chapelle de Notre Dame de l'O. Et je me retrouve seul. Au Moulin de Pinieux, je n'ai pas osé remonté le champ clôturé et fait le tour par Nazareth pour remonter sur Kervazo. En arrivant à LIMERZEL, je retrouve les autres qui me racontent leur rencontre avec le paysan en sortie de champs. Une nouvelle halte au calvaire provoque définitivement la cassure. Il ne me reste plus qu'à découvrir la vallée du Saint-Clair avec un demi-tour provoqué par le Gps qui ne sait plus où il habite. A l'Ardoise, je cherche une cache le long de la ligne du TER et je rencontre un papy. Il m'indique que je ne cherche pas au bon endroit et me montre l'emplacement où elle aurait dù être. Mais voilà la place est vide. Après quelques explications sur le gps et le jeu, je repars vers l'hôtel. En arrivant à l'Etang du Moulin Neuf, j'avais prévu d'en faire le tour pour une moisson de géocaches. Je m'arrête à l'office du tourisme pour faire valider mon carton rose "BCN". Mais le gars n'a pas de tamponb et en plus il ne connaît pas les spécialités locales. Après ce fiasco touristique, je prends le chemin piéton pour regagner le centre-ville. Il reste la dernière ascension de la journée pour arriver aux marches de l'hôtel.   parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident Kilomètre 1.3 demi-tour
Kilomètre 11.8, raccourci
Kilomètre 14.3, resserrage pédale gauche pour Loulou
Kilomètre 36, cul de sac
Kilomètre 50, cul de sac

plaque_guidon

distance 62.4 kilomètres
1163 mètres.
denivele
terrain
Le terrain roulant.
Restaurant au  kilomètre 32
ravitaillement
meteo
Ciel bleu
8 degrés au début de la sortie
13 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT jeudi 30 mai 2019 - séjour rochefort-en-terre