SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

vendredi 10 mai 2019 - séjour wissembourg

ville_depart

OBERSTEINBACH (67)

affiche

recit La température semble vouloir nous faire plaisir, alors je tente les manches courtes. Nous traversons WISSEMBOURG pour attaquer le massif forestier des Vosges du Nord. La montée commence légèrement, mais je m'arrêt pour une première géocache. Juste à la frontière, Eric et jean-Mi jouent encore avec le smartphone et l'appli Sitytrail. Ils ont beaucoup de mal à s'y retrouver avec cette nouvelle version. J'en profite pour les rejoindre. Comme mes camarades sont plus forts que moi dans les descentes, j'en profite pour faire des photos pendant qu'ils s'éloignent. La montée dur 5 kilomètres, alors j'ai largement le temps des les rattrapper. Au bout d'un kilomètre, je passe d'abord Eric puis Jean-Mi avant de m'échapper vers le sommet marqué par la pancarte à 368m. Je pointe Eric avec 7 minutes de retard et 13 minutes pour Jean-Mi au bout de 190 mètres d'ascension. Après un quart d'heure de pause, nous repartons. Enfin presque car ma roue avant est crevée. Pendant que Jean-Mi prend de l'avance vers l'altitude 387, Eric m'aide dans la réparation. Les 2 kilomètres de descente qui suivent vont me laisser loin derrière. Je rallonge même ce temps en m'arrêtant sur deux géocache à WINGEN. Et c'est reparti pour 3 kilomètres d'ascension. Au sommet, je valide encore une cache. Puis dans la descente qui fait 5 kilomètres, attiré par ler chemin de gauche, je me trompe et je suis obligé de revenir sur mes pas pour retrouver le chemin vers le col du Hohmarkstein. Il fallait bien que le tracé subisse une modification en direct. Sur le terrain, il n'y a pas de chemin. mais juste au même moment, Jean-Mi nous annonce une crevaison de la roue arrière. Il regarde sa roue car un rayon est desserré. Ca confirme ce que je disait la veille. Mais il y a un souci car le rayon ne veut pas tenir. Un peu plus loin on trouve un chemin de 200 mètres de long à peine marqué qui nous fait descendre de 50 mètres. L'arrivée sur le camping du Fleckenstein se fait par des marches. Vue l'heure avancée, je décide d'annuler l'ascension vers les ruines du château de froensbourg. C'est par le bitume que nous nous rendons au restaurant. C'est presque à la sortie du village. Nous sommes à l'heure lorsque nous franchissons la porte de l'auberge. On va encore s'en mettre plein la panse. mais le seul truc qu'on va retenir, c'est le pliage des serviettes. C'est le moment de repartir et nous croisons une dizaine alpine A110 nouvelle génération avant d'attaquer la petite ascension dans un terrain mou. C'est par là qu'une rando va avoir lieu dimanche car on roule à l'envers du balisage. Après deux erreurs de parcours, nous entamons une côte d'un peu plus de 2 kilomètres pour atteindre le point culminant de la sortie avec 452 mètres juste avant d'arriver au col du Kuhlaegersatte. Et c'est là que les descendeurs vont se faire plaisir car la descente est très courte avec 2 kilomètres pour perdre 220 mètres d'altitude. Sans pédaler, je mon VTT régule à 40 km/h. C'est déjà pas mal car ce matin j'ai remonté mon pneu sans l'avoir positionné correctement. Le même symptôme qu'un problème d'équilibrage sur une voiture. Le pont qui enjambe la Sauer annonce l'arivée au fond de la valléée. je retrouve mes deux compères dégustant tranquillement leur goûter à l'entrée de LEMBACH. Mise à part la portion bitumée de la traversée de la ville, nous remontons vers la D3 par un chemin à peine marqué. Avec ma transmission de montagnard, je suis le seul à rouler. A la sortie de CLIMBACH, le tracé nous fait reprendre le sentier. Mais au bout du chemin, Jean-Mi est à nouveau victime d'une crevaison sur la même roue. La fatigue est aussi la cause de son arrivée à pied. Alors pour la fin du parcours, j'abandonne le chemin parallèle à la RD3 qui aurait dû nous emener au col du Pigeonnier. pour la descente, inutile de vous dire que les forces sont vite revenues. mais je me suis arrêté en cours de route pour loguer une dernière cache. je ne sais pas où le record de vitesse a été atteint, mais leur maximum est de 57 km/h     parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident Kilomètre 11.7, crevaison roue avant pour Loulou
Kilomètre 20, erreur de parcours Loulou
Kilomètre 33.6, crevaison roue arrière pour Jean-Mi
Kilomètre 22.2, modification du tracé
Kilomètre 22.2, raccourcissement du parcours
Kilomètre 32, erreur de parcours
Kilomètre 33.5, erreur de parcours
Kilomètre 52.7, crevaison roue arrière pour Jean-Mi

plaque_guidon

distance 71.5 kilomètres
1580 mètres.
denivele
terrain
Le terrain roulant.
Restaurant au  kilomètre 30.2
ravitaillement
meteo
Ciel bleu et soleil
14 degrés au début de la sortie
11 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT vendredi 10 mai 2019 - séjour wissembourg