SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

vendredi 08 février 2019 - reconnaissance nocturne du gardien

ville_depart

LE COUDRAY-MONTCEAUX (91)

affiche

recit Ce soir, 18h45, je suis en compagnie de Luc pour aider le club du COUDRAY-MONTCEAUX dans la reconnaissance de leur rando "La nocturne du Gardien". Oups, je me suis trompé de gants en préparant mes affaires. Je vais être obligé de faire la rando avec deux gants gauches. Cette année, nous ne descendons pas la côte des laveuses car elle est fermée. C'est donc par la descente la plus facile que nous arrivons à l'écluse. La montée et la descente sur le passage métallique se fait sur le VTT. Arrivé sur l'autre rive, j'ai une petite étincelle en voyant un vélo accroché à la ballustrade. C'est un PEUGEOT PA10E, le même que j'ai eu lorsque j'étais adolescent et qui a fini de me rendre service dans le pare-choc d'une 4L.  Le décor a changé au canardières car une barrière a poussé et le chemin s'est élargi. On retrouve la forêt du Rougeau après la barrière qui a disparue au stade de SAINTRY-SUR-SEINE . A la sablière, on profite d'un petit regroupement pour faire le point sur le repérage. Apparemment, pour certains il va falloir une multitude de séances de rattrapage. On continue notre chemin quand Alan décide de prendre la mare. Mais les habitués le savent bien qu'à cette époque, les point d'eau sont remplis. Le ruisseau qui serpente dans le ravin du gouffre a amorcé son débordement. Mais la remontée vers le Belvédère se passe bien. J'ai un peu de mal, car une main droite dans un gant gauche limite les capacités de tenue du guidon, freinage et changement de vitesses. Au carrefour du Dauphin, les chemins commencent à être un peu plus innondés avec de belles flaques à traverser. Et après la statue du Gardien, les sangliers aidés des bucherons ont énormément dégradé l'entrée du chemin. La traversée de NANDY permet de regrouper les dix participants. A SAVIGNY-LE-TEMPLE, une rue barrée nous oblige à emprunter le trottoir pour passer. Après le feu de la RN446, c'est la plaine avec ces fameuses rafales de vent qui sont légères cette année. Mais le chemin est maculé de flaques d'eau. A l'étang du Follet, nous avons oublié de tourner. Ce qui fait qu'on a zappé une boucle. A NOISEMENT, on laisse un petit groupe en lisière du bois car on va remonter par le single. En repartant, nous sommes arrêtés par un gars. Il nous demande de pousser sa voiture. C'est sûr qu'à dix, il ne va pas peiner à la démarrer à la poussette. Après notre BA, nous repartons vers l'église de SEINE-PORT pour la pause. Après cette halte, il ne nous reste plus qu'à repartir vers les antennes de Sainte-Assise. A la sortie du bois, on a dérangé un sanglier qui devait être à une dizaine de mètres, car nous sommes deux à avoir entendu le grognement. Nous arrivons sur le secteur qui évoluera en fonction de la hauteur de la Seine, le chemin de halage. Au passage de la plage, ça se confirme, l'eau a envahi les cailloux. Le retour sur SEINE-PORT annonce le début de la longue ligne droite bitumée. mais aussi l'arrivée des premières gouttes de pluie. Après trois relais à une vitesse moyenne de 30km/h, je dois me résigner à laisser partir les 29 pouces. Nous arrivons au pied du four à chaud pour les deux dernières difficultés de la sortie. Je termine la prmière côte à côté du vélo, car ce putain de gant gauche m'invalide. La seconde montée débute en crabe et se termine en une multitude de coups de pédales inutiles. Au château des Roches, la galère est terminée. Nous allons retrouver le vent sur la ligne droite de MORSANG-SUR-ORGE ou nous croisons un automobiliste qui est apparement plus aveuglé par mes phares que par sont smartphone qui illumine l'habitacle. Avec la fine pluie qui est tombée, je préfère descendre l'écluse à pied. Une dernière côte pour remonter sur le centre ville du COUDRAY-MONTCEAUX est le dernier effort à fournir avant l'arrivée. Un débrief autour de pizza nous attend abvant de rentrer à la maison. Merci à Patrick et ses potes pour cette première sortie nocturne de l'année. Bon je ne traîne pas car il faut remettre les lampes en charge pour demain soir à la Nocturne Verneuillaise.

parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident
Kilomètre 17, erreur de tracé.
Kilomètre 20.8, assistance à automobiliste

plaque_guidon

distance
39.3 kilomètres.
420 mètres.
denivele
terrain
Le terrain légèrement collant.
Ravito au kilomètre 39.3 
ravitaillement
meteo
Ciel dégagé
Vent  léger en rafale irrégulière
Pluie fine sur la fin de parcours
10 degrés au début de la sortie
8 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2019 VTT vendredi 08 février 2019 - reconnaissance nocturne du gardien