SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

samedi 20 octobre 2018 - la Bréva'Night

ville_depart

LIMEIL-BREVANNES (94)

affiche
recit
Ce soir, Eric et jean-mi m'accompagnent sur cette nocturne organisé par mon copain Hommer et sa bande. Aux inscriptions, je n'ai plus besoin de me présenté, les kits participations m'attendent. Il ne reste plus qu'à distribuer. Chacun prend sa plaque au hasard, mais c'esty justement la répartiotion qui avait été faite. Comme quoi ! le hasard fait bien les chose. Au moment de partir le Gps a du mal à se mattre en route. une réinitialisation et me voilà parti en chasse derrière mes deux camarades qui en ont profité pour prendre le large. Comme ce soir, sur le parcours il n'y a pas trop de caches, j'en profite pour allumer un peu. Tout phares allumés, je grignote les groupes au fur et à mesure. Mais après la passerelle TGV, je me trouve bouchonné sur un single. c'est le moment de rouler en veilleuse. Au Uselles, je tombe sur un bouchon. Apparement, ils sont tous à l'arrêt. Je prend la premier sentier à droite pour éviter l'embouteillage. Ca a payé, car en revenant sur le tracé, je suis devant. Au pied du Mont Griffon, je rattrappe Eric. Mais voilà, ça bouchonne encore. Alors cette fois-ci, il n'y a que l'ascension par l'escalier comme solution. La descente est un peu plus difficile, mais j'ai encore gagné des places. Dans la remontée vers l'Allée Royale, je double Jean-Mi dans la côte. Et le long du cimetière, je suis à nouveau bouchonné par un groupe de débutants qui mettent le pied à terre dès qu'un caillou ou qu'une branche vient traverser leur champ de vision. Me voilà sorti de la forêt, je m'arrête au carrefour pour valider une cache en attendant les autres. Seul Eric a vu que je m'étais arrêté car Jean-Mi n'est pas là. Et c'est reparti sur la grande ligne droite où la brume... Non la poussière nous embrume la vue à ne plus voir les feux rouges de ceux qui nous précèdent. La remontée vers l'entrée du stade de Gros Bois se fait sur le modèle de la chenille. Mais une fois avoir traversé la route, le sentier qui sillonne autour des arbres est une partie rapide. J'en ai distancé Eric qui ne m'a même pas vu arrêté sur le bas côté à réparer ma crevaison. J'ai de la chance car c'est au moment de repartir après avoir saluer mes camarades brévannais en poste jalonnement. Il m'éclaire le temps de la réparation. En repartant, j'ai un doute car un groupe arrive de je ne sais où. C'est sûr il ne sont pas sur le parcours. Quoique ! Il semble me suivre jusqu'au ravito. "Et bien alors Loulou, qu'est qui t'était passé où ?" "Une crevaison à 1kilomètre de là". Après avoir avalé la collation où je suis servi en VIP, nous repartons ensemble. Mais j'entends derrière moi "Allez Loulou, on avance !". Et là j'accélère en laissant sur place Eric et Jean-mi. Au moment où j'arrive au feu de la RN19, je lance au gars qui fais la régulation au feu "C'est la qu'on traverse ?" "Surtout pas !" Alors je continue le long de la route. Mais après avoir passé un feu rouge, j'arrive au restaurant des pirates à VILECRESNES. Je constate que la circulation est trop dangereuse pour que le tracé passe par là. Je décide de faire demi-tour. Au feu, je retrouve un groupe égaré. Je leur dit de me suivre. Je les remets sur le parcours qui venait du ravito. Et je file pour me retrouver à ce fameux feu tricolore. En fait si j'en suis là, c'est suit à une incompréhension avec le signaleur au premier passage. Quand il m'a dit "surtout pas!" il voulais dire "surtoutpas, il y a des voitures". Mais voilà ce que c'est quand on ne finit pas ses phrases. On se rallonge de 3.5 km. Cetteb fois-ci, je suis du bon côté, je vais pouvoir essayer de rattrapper le temps perdu. Dans la forêt de Gros Bois, ce sont des grandes lignes droites, ça aide. Je fais une dernière pause géocaching au chêne remarquable pour valider la deuxième boîte de la soirée. J'entends une biche ou un chevreuil qui passe à une dizaine de mètres dans mon dos. Je me retourne et dans le faisceau de mes lampes j'aperçois sa silhouette qui prend peur. Il ne me reste plus qu'à sortir du Bois. Après la traversée de la RN19 à BOISSY-SAINT-LEGER, je retrouve mon groupe d'égarés arrêté dans un single. Apparement, il y en a un qui c'est frotté d'un peu près avec le caillou et aurait valsé dans le décor. "le caillou n'a rien, alors on peut continuer ?" Mais je suis obligé de les doubler une par un, jusqu'à ce que l'ouvreur me serve de lièvre sur le dernier single. Dès que le chemin s'est élargi, il a levé le pied. Dommage, il avait un bon rythme. Les néons des réverbères illumine le ciel, c'est signe que c'est la fin. Je ne trouve pas mes camarades, alors j'avale ma soupe à l'oignon et ma part de flan, récupère mon cadeau à la tombola. Finalement, je les retroyuve au chaud dans la voiture à m'attendre.    
parcours
photos profil
films traces_gps
incident Kilomètre 5.2, détour
Kilomètre 6.4, raccourci.
Kilomètre 11.8, crevaison roue avant pour loulou.
Kilomètre 15, erreur de parcours.
plaque_guidon
distance 30.4 kilomètres
156 mètres.
denivele
terrain Le terrain roulant et poussiereux
Ravito aux kilomètre 12.6
ravitaillement
meteo Ciel dégagé 15 degrés au début de la sortie
13 degrés au retour
temperature


 

 

Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2018 VTT samedi 20 octobre 2018 - la Bréva'Night