SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

dimanche 22 juillet 2018 - randonnées des rives de vilaine

ville_depart

ARZAL (56)

affiche

recit Ce matin, je suis chez Guy pour une rando qui se déroule à 10km de chez lui. Le temps est différent qu'en vendée. Cette nuit il a plu car mon vélo, resté dehors, est mouillé. la brume envahi la campagne. ARZHAL, en breton, propose plusieurs disciplines (route VTT et marche). Ce qui fait qu'aux inscriptions, je rencontre Dominique L. un ancien copain routier du club émigré en Bretagne. Guy s'inscrit sur le 40 km et moi je prends le 52 km. Si tout va bien, on devrait se retrouvé sur un ravito. Les gars du club de Nivillac m'accompagnent. le tracé ressemble étrangemen parcoiurs de 2017. donc ma trace que j'ai récupéré est bonne à suivre. Pas le temps de s'échauffer car à Coscoat, la première zone boisée que les crampons vont rencontrer est exploitée au maximum. Et en plus ce n'est pas plat. Dévers, traversée de fossés, montées, descente et slaloms autour des sapins, châtaigners et des chênes. Ce qui fait qu'au sommet d'une côte, je pose le pédalier sur un caillou et les nivillacois me doublent en se moquant. "On comprend mieux pourquoi tu roules avec Guy". J'ai beau essayer de reprendre le train, mais il va trop vite. Normal on joue sur leur terrain de jeu. Ouf, la vue des champs de maïs annonce un secteur où je vais pouvoir me reposer après les 2km dans les bois avec un dénivelé de 57m. A La Forge de la Lande les premières boucles supplémentaires s'annoncent. En fait le 52, c'est un 40km avec des boucles. Bien sûr, encore un encaînement de dénivelé avant la deuxième zone de calme. puis une nouvelle zone de passages de vallées pour arriver au ravitaillement. Pas de Guy au point de rendez-vous. Il est certainement devant. A la Grée Blanche, une nouvelle zone boisée débute par un passage à gué et la prémière cache d'une longue série. La pinède qui suit est elle aussi rentabilisée au maximum et la sortie se fait par un gué précédé par une longue montée en deux temps. A Bélléan, un descente très prononcée et accidentée nous amène vers la Vilaine et en bas, bien sûr il faut remonter. Mais lorsque tu es surpris, il y a deux solutions; soit tu mets le pied à terre, soit tu change les vitesses à la volée. Mais la transmission qui commençait à donner des signes d'usure a décidé de me bloquer au pied de la côte. Le verdict est que la chaine a suté du pédalier et de la cassette. Mais elle est venue se coincer entre entre les rayons et la cassette. Alors c'est de la mécanique de terrain pure et dure qui s'impose. ouverture de la chaîne, démontage de la roue et tentative de retrait à la paire de pince. La solution est venue lorsqu'un participant s'arrête et tire sur la chaîne pendant que je tiens la roue. Il me reste plus qu'à redresse le pignon de 32 dents que j'ai tordu dans l'opération. Il me reste plus qu'à repartir en testant le pignon redressé. Apparemment tout va bien, mais à la bifurcation "sportif/cool", je ne force pas le destin. La RD148 me sers à vérifier la totalité de la transmission. Mis à part le saut de chaîne sur le plateau intermédiaire, ça ira jusqu'au bout. Au Gaillard, je quitte le bitume pour repasser dessous le tunnel en cheminant dans le ruisseau. Une portion de fraicheur qui fait le plus grand bien car la température est remontée. A Kerpape au moment de loguer une nouvelle cache, j'aperçois le pont suspendu où se trouve le ravito. mais avant d'y arriver, il faut descendre au bord de la Vilaine avant de remonter la pente. A pied pour moi et les participants devant moi. Au ravito, c'est déjà l'heure de la remballe. Et oui, comme indiqué sur le flyer, les ravitos ferment à midi. Ils n'utilisent pas le calculateur pour déterminer les horaires d'ouverture et de fermeture. On m'indique qu'il me reste 17 kilomètres jusqu'à l'arrivée avec un ravito à 10km. Mais comme Guy m'a annoncé qu'il était déjà au dernier ravito, je n'ai plus qu'à parcourir le secteur de la rive sud assez rapidement en improvisant et en alternant le tracé et des raccourcis. A Kerbalan, je récupère la piste cyclable qui m'emmène au Barrage et m'écarte du ravito. Une chance le passage est autorisé car en temps normal, la route est coupée toutes les heures pour laisser passer les bateaux. J'annonce à Guy ma position et m'indique de remonter sur ARZAL par la route. De retour à la mairie, je récupère mon sandwich et ma boisson contre ma plaque de guidon. Voilà une première sortie qui finalement est sympa lorsque la transmission est en bon état. Et généreuse pour le Géocahing avec une vingtaine de caches visitées.                

parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident
Kilomètre 19.4, déraillement chaîne
Kilomètre 24.7, raccourci.
Kilomètre 28.5, raccourci.
Kilomètre 28.8, raccourci.
Kilomètre 29.5, raccourci.
Kilomètre 30.8, raccourci.
Kilomètre 34.7, raccourci.
Kilomètre 36.3, raccourci.
Kilomètre 41.1, raccourci.

plaque_guidon

distance
Liaison 0.8km
rando = 42.3 km
Total = 43.1 kilomètres.
869 mètres.
denivele
terrain
Le terrain est roulant.
Ravitos aux kilomètres 0.8, 12.7 et 24.9. 
ravitaillement
meteo
Ciel bleu
13 degrés au début de la sortie
23 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2018 VTT dimanche 22 juillet 2018 - randonnées des rives de vilaine