SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

dimanche 01 octobre 2017 - de l'yvette à l'orge

ville_depart

SAVIGNY-SUR-ORGE (91)

affiche

recit Ce matin, Cyril P. est le premier à attendre au rendez-vous de BONDOUFLE. Eric arrive après. Jean-Mi ayant eu une panne de réveil, nous partons sans lui retrouver Roland au rond-point de la Croix-Blanche. Et là personne ! Mais il ne tarde pas à arriver, ayant oublié un truc à la maison, il a eu le temps de faire l'aller et retour le temps qu'on arrive. Le petit groupe est enfin formé, je reprends les commandes pour aller jusqu'au point de départ en traversant SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS et MORSANG-SUR-ORGE. Et dans la descente de VILLEMOISSON-SUR-ORGE limité à 50 km/h, un éclair fend la nuit. "Je veux voir la photo-radar" s'exclame Cyril P. avec "Bondoufle-91" sur le cuissard. Sur le site de départ, nous retrouvons d'abord Skippy, puis les "3P". Je fais comme mes camarades en cochant 40km sur mon carton. Ma plaque de guidon "8302" me rappelle mon contingent. Eh oui, comme le temps passe. Inutile de vous dire que Roland est déjà parti, mais vite rattrappé suite à une erreur de sa part. Nous arrivons dans le Bois des Templiers où je laisse filer le groupe pour aller à la recherche de ma première cache. Après avoir démonté tout le pont, j'abandonne les recherches pour repartir sur la suivante qui se trouve sous le tunnel de la N20. Enfin c'est ce que je croyait, car je repars encore bredouille. Avec tout ça, je suis tombé avec les participants débutants qui ont beaucoup de problème à avancer avec la bouillasse qui commence à envahir le pied des Rochers de Saulx. Evidemment, il faut monter au sommet. Après avoir dépasser quelques vététistes, je suis enfin seul sur le chemin. Mais en regardant mon Gps, je me dis que je n'irais jamais sur la 3ème cache. Alors je quitte le tracé pour tomber sur une énoooorme boîte. Pour rater le seau de 20 litres, il faut être balèse. Je retombe sur un balisage qui m'amène au ravito à contre sens. C'est maintenant qu'il faut faire le bon choix car les 30 et 40 km ne partent pas dans la même direction. La plaine de FRETAY jusqu'à LA FOLIE-BESSIN se fait face au vent. L'exploitation du Bois des Carrés est faite au maximum avec la descente qui débute à 22% et termine à 33%. Mais inutile d'avoir peur, elle est bien signalée. Il est 10h00, au moment de remonter vers le Château de bel-Ebat, la bruine s'invite. Mais à la déchetterie de La Croix-Blanche, l'enfilage du Kway est vivement conseillé, d'autant plus que c'est que de la plaine jusqu'aux Rochers de Saulx pour un deuxième ravito. Il n'y a plus qu'à rentrer en suivant le balisage au top. A la souricière, je conseille un participant à rentrer par le 30km car il est fatigué. Mais en arrivant au Bois de la Censière, je m'aperçois qu'il va faire beaucoup plus de kilomètres que prévu. Voyant que tous les parcours convergent vers l'arrivée, je décide de prendre l'option du parcours 30km. Les dés sont jetés. Ca tombe bien car je n'ai jamais réussi à rattrapper les autres depuis ma première cache. C'est assez roulant jusqu'à VILLIERS. Mais le long du ruisseau des Paradis, la bouillasse envahi les chemins. Dommage c'est la seule portion qui handicape le parcours à vocation familiale où je retrouve le vététiste que j'ai envoyé sur ce parcours. Je m'arrête à la Tour de Monthuchet, car une cache m'attends. Mais après trop de temps passé à chercher, je me résigne à renfourcher le VTT. C'est à ce moment là que Cyril P. m'annonce qu'il a fini et repart chez lui. De retour sous le Tunnel de la RN20, je jette un dernier coup d'oeil sans vraiment croire que je trouverais cette cache non vue à l'aller. Je n'ai plus aucune contrainte de géocaching, alors je me mets en mode courreur. Il y en a bien a qui a essayé de me suivre, mais la poudre a parlé. dans la descente de la gare d'EPINAY-SUR-ORGE, je tombe sur un érudit. Voyant qu'il n'y a pas la place pour passer à deux, il décide quand même d'avancer. Obligé de me mettre dans le caniveau pour ne pas avoir l'accident. Je lui rabat le rétro en passant. Est-ce que la Sécurité Routière ne pourrais pas indiquer que la distance de 1mètre c'est non seulement pour doubler mais aussi pour croiser. Après cet épisode, j'arrive au Gymnase et je retrouve les "3P". Pas de gain à la tombola, alors je file directement au sandwich. Ce n'est pas tout, mais il me reste encore de la route avant de pouvoir poser le VTT. La cohabitation vélos et voitures sur la D46 n'a pas été étudiée car avec le terre plein central, les voitures ne laissent pas le mètre règlementaire pour dépasser. A SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS, c'est jour de marché. Si ce matin, on a pu passer, ce midi, je suis obligé de traverser le parking du supermarché. J'arrive sur la piste cyclable qui m'emmène jusqu'au stade de FLEURY-MEROGIS. Il ne me reste plus qu'à enjamber la francilienne en rabattant les rétros des bagnoles garées sur la piste cyclable. " Où ont-ils bien pu avoir leur permis de conduire ?". C'est trempé que j'arrive à la maison.        

parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident
Kilomètre 21.5, sortie du tracé.
Kilomètre 41.4, abandon du 40 km pour retrouver le 30km.

plaque_guidon

distance
Le parcours aller fait 10.8 kilomètres
La randonnée fait 49 kilomètres
le parcours retour fait 11.2 kilomètres
La distance totale est de 71 kilomètres.
806 mètres
denivele
terrain
Le terrain roulant.
Portion boueuse sur le final.
Ravitos aux kilomètres 10.8, 22.1, 40.4 et 49.8 
ravitaillement
meteo
Ciel pluvieux sur la deuxième partie de la matinée
12 degrés au début de la sortie
15 degrés au retour
temperature

 

Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2017 VTT dimanche 01 octobre 2017 - de l'yvette à l'orge