SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

mardi 13 juin 2017 - sortie cohesion vtt

ville_depart

PALAISEAU (91)

affiche
recit

Aujourd'hui, c'est la journée cohésion pour les collègues de PALAISEAU. C'est encore une motif pour aller rouler. Cette fois-ci le rendez-vous étant à 8h30, je démarre de la maison un peu avant 7h00 pour parcourir les 27 kilomètres. Je prends la piste cyclable offcielle, puisque les panneaux ont été disposés en plus de la terre sablonneuse sur l'ancienne piste qui longe la Francilienne. La traversée de La Croix Blanche se fait sans encombre. Les voitures commencent à faire le yoyo sur la 4 voies. Je récupère l'Orge à SAINT-MICHEL-SUR-ORGE pour la longer jusqu'à VILLIERS-SUR-ORGE. Pour récupérer la piste cyclable qui se trouve sur le plateau, il faut monter la côte sur le trottoir pour ne pas être gêné par les voitures qui serrent à mort le caniveau. J'arrive sur la RN20 encombrée par un accident mortel. Depuis le pont qui me sert à traverser, je vois que les pompiers étalent le drap blanc sur le motard. Le temps défile et j'ai un peu d'avance alors je ne traîne pas pour me diriger vers SAULX-LES-CHARTEREUX. Là, jai changé d'avis en empruntant la piste cyclable plutôt que de longer l'étang. A Villebon 2, je retrouve l'orge jusqu'à PALAISEAU. En arivant au tunnels de l'A10/TGV, je suis contriant d'enjamber la clôture car je ne suis pas passé sur la bopnne rive. En passant devant la caserne, je vois qu'un collègue charge son VTT. C'est dommage car il n'y a que la côte à monter pour arriver à L'Ecole Polytechnique. j'ai 15 minutes d'avance. Finalement ça roulait bien, même mieux qu'en voiture car j'ai retrouvé une voiture à PALAISEAU qui m'avait doublé à SAINT-MICHEL-SUR-ORGE. Il ne reste plus qu'à attendre que les autres arrivent. Et oui, ce sont toujours ceux qui sont le plus éloignés qui arrivent les premiers. L'attente s'éternise car la collation prévue avant de partir n'est pas prête. Il est 10h15, Stéphane rassemble les vététistes avec une petite présentation du parcours qu'il nous a concocté. Nous sortons de l'école "X", c'est son surnom, par la porte des Joncherettes. Une sentier un peu humide dans le Bois de la Vauve nous amène au sommet de la descente vers la gare de Lozère. Aux Casseaux, mes pédales tournent dans le vide. Je laisse filer le groupe pour regardere de plus près le problème. Le verdict est le suivant : Roue libre cassée. Sous le regard étonné de Eric resté avec moi, je déballe ma collection de colliers en plastique "Rislan". "Tu vas faire quoi avec ?" Je vais solidariser la cassette et les rayons. Le seul inconvénientet est qu'il faut pédaler sans interruption et surtout pédaler-freiner pour s'arrêter. Le groupe repasse sur l'autre rive au moment où je range mes outils dans mon sac. Il n'y a plus qu'à rattraper les autres. Au moment de retrouver l'Orge à hauteur du Parc d'Orsay, je pédale pas assez-vite dans le bas de la descente et c'est la casse du rislan. Deuxième réparation, mais cette fois-ci je serre bien le collier pour éviter le jeu. Et nous voilà reparti jusqu'à BURES-SUR-YVETTE. On retrouve Stéphane qui a laissé les autres monter le bois de la Guyonnière. Connaissant la côte, je gère l'effort de manière à ne pas casser. Au sommet, "Tiens v'là Mc Guyver" me lance Benoît suivi de "C'est pas sympa de ne pas avoir attendu les Stéphane et Eric". De retour sur le plateau d'ORSAY, nous passons au dessus de la RN118 pour regagner. La Martinière par son allée pavée que je prend sur le haut du pavé en roulant plus vite que certains. A SACLAY, nous suivons la Rigole du roi jusqu'au Limon. Le stade me rappelle mes premiers tours de roues en nocturne sur les 3 heures de Vauhallan.  retour sur le sentiers des rigoles avant de sillonner le Bois de Palaiseau. La boucle est bouclée en entrant par l'endroit même où nous sommes partis. Il est 13h30 lorsque l'innatention provoque à nouveau la casse du collier. Mais comme nous sommes arriver, la réparation est faite aussitôt. "Si tu veux on peux te ramener" me propose mes collègues. "Pas la peine, ça tiendra". Je peux passer à table. 15h00, le tour du buffet à été fait, je peux repartir. Heureusement que les plaquettes arrières sont neuves car elles ont subit une usure prononcée dans la descente d'Ardenay. Au feu face à la caserne, je retrouve Stéphane, Eric et les collègues qui m'ont rattrappé. C'est le moment de se quitter. Je passe à proximité de VILLEBON 2 et de deux vélocistes qui n'auraient peut-être pas pu réparé où si oui à quel tarif. Je préfère continuer. Au château de MORSANG-SUR-ORGE, je force un peu en passant sous le porche et c'est de nouveau l'arêt obligatoire. C'est le 4ème collier  de la journée. Il ne m'en reste plus qu'un en espérant que ça suffise car il me reste l'ascension de l'aqueduc de la Vanne. Sans problème, j'arrive au Moulin de Viry. c'est que du plat jusqu'à la maison. Une fois arrivé, je suis pourtant assis sirotant ma boisson que j'ai l'impression que mes jambes tournent encore. J'ai fais que 50 kilomètres en pignon fixe, j'imagine les premiers courreurs du Tour de France.

 parcours
photos profil
films traces_gps
incident
Kilomètre 32.2, casse de roue libre
Kilomètre 33.5, casse du collier Rilsan
Kilomètre 53.5, casse du collier Rilsan
Kilomètre 69.1, casse du collier Rilsan
plaque_guidon
distance
Distance aller = 27 kilomètres
Distance de la randonnée = 26.6 kilomètres
Distance retour = 27 kilomètres
Distance totale = 80.6 kilomètres

638 mètres
denivele
terrain
Le terrain sec et roulant
Ravito au kilomètre 27 et 53.6 
ravitaillement
meteo
Ciel bleu.
10 degrés au début de la sortie
29 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2017 VTT mardi 13 juin 2017 - sortie cohesion vtt