SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

dimanche 14 mai 2017 - la faut pas mollir

ville_depart

PLAISIR (78)

affiche

recit Ce matin, je croise Roland et Eric qui partent à ITTEVILLE. J'ai choisi une autre rando, histoire de changer de paysage. Seul bondouflois à représenter les couleurs du club, je m'élance sur le parcours qui traverse la cour du château avant d'entamer une première légère ascension. Au totem, j'en profite pour faire la danse de la pluie car le ciel est bien couvert. Voilà déjà un participant inscrit sur le 80 km qui me double avec déjà sa boucle de 20 km dans les jambes. Après le carrefour de la Grande Croix se présente un toboggan qui se termine par une épingle qui oblige à mettre tout à gauche. Car ça remonte pour finalement redescendre. Le ton est donné avec un profil identique dans la Forêt de Maurepas. De temps en temps je raccroche des groupes qui sont en difficulté. Après être passé devant les archives de l'Institut National de l'Audiovisuel, les longues allées de la forêt de Rambouillet permettent d'augmenter la vitesse. Le ravito se présente à l'extrémité Sud. Et c'est reparti pour du plat. Merci à l'organisateur qui n'a pas mis de côte après la pause. Par contre l'eau tombée les jours précédents a inondé quelques portions. Le soleil innode la rando et améliore les performances. Le bois de la Côte est quand à lui bien détrempé car il faut chercher les contre-allées improvisées pour retrouver la RD34. Le tracé est maintenant à découvert et relativement plat. Ce qui me permets de pousser les rapports. Mais à l'horizon, il y avait la butte de JOUARS-PONTCHARTRAIN. Et c'est en frontal qu'il faut la prendre. Et comme-ci que ce n'était pas assez dur, la pente à 23% se fait après avoir franchi une rampe avec des marches et une chicane. La portion plate qui suit permet de se remettre de ses efforts. Au carrefour Sainte-Eugénie, c'est la séparation 40/60/80. Mais c'est aussi après une longue partie roulante une super descente à 17% pour remonter dans la foulée. Là, on est passé au niveau supérieur jusqu'à ce que le ravito se présente. Le prochain tronçon roulant nous emmène vers l'Ouest jusqu'à CRESSAY avec une variante par rapport à la trace GPS. Après un fléchage mal orienté au lavoir, il nous faut remonter sur l'autre versant de la vallée de la Mauldre. A la remise à Boucher, nous suivons l'aqueduc de l'Avre tout en s'éloignant du tracé GPS. J'ai comme l'impression qu'il y aura plus de kilomètres que prévu à l'arrivée. Il est 11h10, à la ferme de l'Orme, les nuages sont noirs, ça va se gâter pour les 15 derniers kilomètres après BEYNES. La protection pluie s'avère nécessaire plus tôt que prévu. Après 1km, à la Grande table, j'applique le dicton du jour "Si tu ne veux pas être mouillé, enfile ton Kway". Mais après 4.5km, le dicton inverse s'est appliqué à la fin de la descente de la Mare à Vent. "Enlève ton Kway si tu ne veux pas être détrempé". Normalement la remontée du siphon de la Mauldre est la dernière côte jusqu'à l'arrivée.  Après SAINT-GERMAIN-DE-LA-GRANGE, on retrouve l'aqueduc. De retour sur le bitume, j'en profite pour emmener dans mon sillage deux cyclos, il n'ont pas l'air de s'en plaindre. Et me voilà enfin rendu à PLAISIR avec une dernière bosse à franchir avant de retrouver le casse-croute à l'arrivée. Pas mécontent d'avoir fait le déplacement pour cette rando tranquille, mais faut pas mollir. S'il n'avait pas plu, je serais arrivé plus tôt. Mon numéro ne figure pas parmi les gagnants de la tombola, alors il est l'heure de rentrer.

parcours

photos

profil

films

traces_gps

incident
Auncun incident à signaler

plaque_guidon

distance
62.8 kilomètres.
986 mètres.
denivele
terrain
Le terrain est roulant.
Quelques portions trempées. 
Ravitos aux kilomètres 21.8 et 40.1. 
ravitaillement
meteo
Ciel nuageux.
Averse passagère à 10 km de la fin 
12 degrés au début de la sortie
17 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2017 VTT dimanche 14 mai 2017 - la faut pas mollir