SORTIES VTT DE LOULOU

  • Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

vendredi 10 juin 2016 - sortie cohesion vtt

ville_depart

BOISSY-SOUS-SAINT-YON (91)

affiche
recit

Ce matin, jour J pour la sortie cohésion du boulot. Mais avant celà, il me faut y aller. Et c'est avec mon VTT que je rallie le point de départ sur du bitume. Après une reconnaissance sous la pluie, il y a quinze jours, le terrain a beaucoup séché. Nous sommes 12 volontaires pour randonner sur le tracé que j'ai mis en place. Je prends la tête et Pandore gère la queue de peloton du groupe de vététistes de tous les niveaux. Les filles sont venues avec des BTwin de ville. Mais pas de soucis, car le circuit est accessible à tous. D'entrée de jeu, il faut faire face à une montée dans laquelle se situe une difficulté, avec un dessous dessus représenté par un arbre couché et deux arbres au sol. Il faut donc baissé la tête tout en levant la roue avant siffisament longtemps pour enjamber les deux troncs (réservé aux pilotes). Sinon la méthode à pied convient tout aussi bien. une fois sur le plateau, le sous-bois se traverse sur la contre-allée et la plaine de MAUCHAMPS en longeant les flaques légèrement asséchées avec les herbes humides qui chatouillent les mollets. Le passage aux "5 fermes" annonce la prochaine difficulté. Mais avant d'attaquer  du ravin de Chamarande, je signale qu'il faut redoubler de prudence avec les caniveaux métalliques qui traversent le toboggan. Pandore en profite pour montrer la méthode pour descendre en toute sécurité. Et c'est parti. Au deuxième virage, une des filles bloque la roue avant et passe par dessus le guidon en retombant sur ces pieds. Ca sert d'être cavalière. En arrivant à la barrière, j'apprends que notre casse cou sans casque s'est fait éjecté du VTT par le caillou. Une chance pour lui, le tee-shirt est le seul à avoir subi des dégâts. nous repartons vers le château de CHAMARANDE. Mais sur la grille figure une affiche nous annonçant qu'exceptionnellement le parc est fermé suite aux intempéries. Il ne reste plus qu'à raccourcir le tracé de 3 kilomètres et continuer en remontant la route pavée pour arriver sur le belvédère. le surplomb de la carrière demande une dose de pilotage avec le slalom entre les arbres et les racines. Nous venons de passé la maison en ruine, lorsque Pandore me demande de ralentir. mais juste à ce moment là, un grand bruit me retenti dans les oreilles. C'est Arnaud qui vient de riper sur une racine. La chute est assez marquée, puisque le frottement est assez prononcé avec une cuisse en sang et la marque des lunettes à la base du nez. Comme tout va bien, nous continuons jusqu'au col du rendez-vous de chasse. Après avoir longé le mur du centre d'essais Renault Lardy, la portion légèrement vallonnée fatigue un peu.  Je profite du soleil qui rayonne sur la plaine de CHEPTAINVILLE pour m'arrêter et proposer une pause barre céréales avec vu sur le troupeau de chèvres de la ferme de la Doudou. Histoire de reprendre des forces avant de remonter sur la ferme des Bois blancs en passant de vant le tarrain des "CheptainDirt". Le chemin qui arrive à TORFOU dissimule de belles ornières et occasionne une chute collective des filles. Un dernier regroupement avant de redescendre vers le terrain d'aéromodélisme. Mais le chemin est impraticable, car suite aux intempéries, les arbres se sont couchés et nous obligent à porter les vélos. Le souterrain de la RN20 annonce la fin. Nous arrivons pile-poil pour l'apéro et se mettre à table. L'avantage du barbecue, c'est qu'on mange beaucoup, mais mal. Je vais en faire les frais sur le chemin du retour avec la température qui a augmenté. J'ai décidé de rallonger la distance en prenant un autre itinéraire. A l'entrée d'AVRAINVILLE, je prends les chemins pour aller à LA NORVILLE. Au feu, je retrouve le cyclo qui était dans ma roue avant que je bifurque dans les herbes. Il est un peu surpris de me retrouver car sur le bitume on est sensé rouler plus vite. Moi j'avais l'impression de me trainer pour faciliter la digestion. Je continue en traversant le bois de la commune, la zone industrielle qui ramène sur le camp militaire de BRETIGNY-SUR-ORGE. Mon but est de retrouver le bassin de Carrouge et reprendre la piste cyclable qui longe la Francilienne. A Montatons, la décharge sauvage qui envahissait la piste a été nettoyée. J'arrive enfin à la maison et la digestion n'est toujours pas finie. Finalement on roule mieux après un bon resto qu'après un barbecue.     

 parcours
photos profil
films traces_gps
incident
kilomètre 27, chute d'une fille
Kilomètre 27.3, chute du casse-cou
Kilomètre  31.5, chute d'Arnaud.
Kilomètre 40.3, chute collective des filles 
plaque_guidon
distance
Liaison aller = 20 kilomètres
Liaison retour = 26.4 kilomètres
Parcours = 24.4 kilomètres
Total parcouru = 70.8 kilomètres 
Liaison aller = D+58m D-46m
Liaison retour = D+96m D-107m
Parcours = 306 mètres 
total = 461 mètres 
denivele
terrain
Le terrain roulant
Ravitos au kilomètre 44.4 
ravitaillement
meteo
Ciel bleu
19 degrés au début de la sortie
25 degrés au retour
temperature
Vous êtes ici : Mes sorties VTT Mes sorties 2016 VTT vendredi 10 juin 2016 - sortie cohesion vtt